Jeu sur scène : RabiàaTlili

Jeu à l’image : Polo Anid et RabiàaTlili

Film réalisé par Enrico Lucidi et Moez Ben Hassen

Femme au soleil couchant. D’où nous vient la voix de Médée ? De quelle nuit profonde, de quel jour en feu ? D’entrée le personnage féminin le plus révoltant et le plus attachant de la tragédie grecque fait penser aux terribles paroles de Saint Luc : « C’est un feu que je suis venue apporter sur terre et comme je voudrais qu’il soit déjà allumé ! »

De quel monde nous parle-t-elle ? De celui des dieux ou de celui des hommes ? Baigne-t-elle dans l’atmosphère crépusculaire qui accompagna la fuite irrévocable des habitants de  l’Olympe ou incarne- elle l’aurore d’une nouvelle humanité libre et livré à elle-même, hantée par la conscience ?

Ces questions et tant d’autres encore, au quelles nous allons essayer de cartographier dans notre mise en scène, se posent à nous, lecteurs et spectateurs lointains de cette tragédie passionnée qui vit le jour sous le ciel de l’Attique aux alentours de 430 avant J-C.

 

 


Il n'y a pas encore de commentaires

    • Bonjour, invité