Avec « Dieu ne dort pas», BlonBa fait un pari osé en croisant sur scène le kotèba dans sa version modernisée et la danse contemporaine. Le Kotéba est une forme de théâtre traditionnel au Mali, très populaire, incluant des farces burlesques de critique sociale, jouées dans les villages bamanans (bambaras) après la saison des récoltes. Quant à la danse contemporaine, elle connaît actuellement un vif succès à Bamako, notamment auprès des jeunes même si, à cause de ses formats trop marqués par les standards occidentaux, cet art peine à prendre une place dans l’imaginaire culturel des Maliens.

Dans ce spectacle, trois tonalités différentes se mêlent et se confondent pour donner son tempo à la pièce. D’abord le burlesque débridé, très présent dans les scènes de Bougouniéré par exemple mais aussi la comédie de mœurs et même le questionnement social autour du personnage de Cheickna, l’homme de culture et enfin la poésie de la danse qui apporte une touche de délicatesse et de sensibilité.

 

Il n'y a pas encore de commentaires

    • Bonjour, invité