Chorégraphie : Florent Nikiema

 

Comment parler de “Kobéndé” sans parler de la liberté et sans évoquer la vie ? La liberté d’être soi, de vivre pleinement, de savourer chaque moment sur Terre. La vie est mouvement. La vie est changement. La vie est magie. Mais quel est ce mystère qui nous permet de nous mouvoir… de communiquer par le corps ? La passion peut-être ou encore paix intérieure ?

Dans sa pièce chorégraphique, l’artiste se penche justement sur ce mystère. Il s’appuie sur la force, l’énergie et la grâce de ses origines africaines. Pour aborder ce champ intime, le danseur peint, grâce à son corps, des tableaux reflétant son monde rempli de vécu et d’imaginaire. Passionné, inspiré, tourmenté, il offre à ceux qui le regardent danser un voyage exceptionnel jusqu’aux tréfonds de son être, de son âme et de son existence, mêlant son énergie, sa grâce, son expérience et ses rêves d’un lointain inconnu. Sur scène, il mêle les genres et les styles, allant de la capoeira aux danses afro-urbaines et traditionnelles avec souplesse et agilité. Il tranche avec le passé, invente un présent qui lui est propre et incarne, incontestablement, le renouveau.

 

Il n'y a pas encore de commentaires

    • Bonjour, invité