Au cœur du conte « Il état 14 fois », des sentiments mais aussi des qualités, des valeurs, des vices et des pêchés. Véritable hymne à la solidarité, à la vie et à la paix, cette œuvre explore les tréfonds de l’humanité et met en exergue aussi bien le meilleur que le pire. Il est continuellement question d’orgueil, d’égoïsme, d’envie, d’imprudence mais aussi de sagesse ancestrale, d’union, de fraternité et d’entraide. Des existences entremêlées, enchevêtrées, composées, décomposées, sur fond d’épreuves de vie et de lutte pour la survie. Seuls les sages y parviendront.

 

Un conte dépaysant, déstabilisant mais infiniment réaliste qui jette la lumière sur les contradictions de chacun, ses peurs, ses envies, sa dualité et son humanisme. Le passé s’y mêle au présent et l’avenir dépend des décisions des uns et des autres. Le futur sera-t-il radieux ? L’humanité triomphera-t-elle ? La sagesse aura-t-elle raison de l’imprudence, de la cupidité et de la débauche ? Impossible de le dire et encore moins de le prédire tant l’univers est inconstant et le monde est mouvement.

 

Il n'y a pas encore de commentaires

    • Bonjour, invité