Adaptation libre de la pièce de théâtre du dramaturge allemand Bertolt Brecht écrite en 1929/1930, la pièce « Comme tout le monde » pour sa version égyptienne s’inscrit dans la continuité, mettant l’accent sur un conflit sociétal, conflit entre les différentes classes.

Cette pièce raconte l’histoire d’un marchand désireux d’acheter une concession pétrolière, son coolie et son guide qui traversent ensemble un désert : au bout, c’est la richesse pour l’un, le repos pour l’autre. Le coolie est très pauvre et se fait maltraiter par le marchand. Le guide se fait renvoyer par son maitre (le marchand) et il est forcé d’abandonner le coolie à son triste sort. Le coolie meurt d’une balle tirée par le marchand, qui, comme il n’y avait aucun témoin, est déclaré non coupable.

La pièce de Brecht date de 1930. Réflexion aigüe sur la lutte de classes et nouvel avatar de la dialectique maître/esclave, la fable apparait aujourd’hui comme une étonnante métaphore d’un capitalisme schizophrénique, faisant le grand écart  entre volonté de puissance et angoisse fébrile…

 

 

Il n'y a pas encore de commentaires

    • Bonjour, invité