« …d’Amour et de Résistance » en quelques mots : Des actrices-citoyennes perpétuent jusqu’au théâtre, temple de l’émotion, le procès de la falsification de l’histoire de la lutte des peuples… Elles s’affranchissent du théâtre du réel pour s’adonner – frappadingues-, de la chimie à l’alchimie de l’acteur kamikaze. L’enjeu n’étant plus la vie mais ses origines. A partir de fragments choisis et écrits de textes subversifs  et une fable ponctuée d’événements majeurs… entre elles et leur metteur-en-scène… elles se jouent du théâtre, bourlinguent dans une navigation identitaire… puissent-elles accéder à l’esthétique du chaos. Une traversée du pluriel pour atteindre le TOUTUN.

PLUS JAMAIS D’ACTEUR DE LA DOULEUR… PLUS QUE JAMAIS DES ACTEURS DU BONHEUR

 

 

Il n'y a pas encore de commentaires

    • Bonjour, invité